Comment être bienveillant avec soi-même ❤

Il est parfois difficile d’être bienveillant avec soi-même ! Souvent, on est notre pire critique. 

J’ai découvert la notion d’autocompassion dans le livre de Kristin Neff « S’aimer, comment se réconcilier avec soi-même ». Ce livre est une vraie mine d’or, je te le recommande vivement !!

 

Comment l’autocompassion peut aider à être bienveillant avec soi-même

L’autocompassion consiste à reconnaître nos fragilités et nos imperfections comme inhérentes à la nature humaine. En effet, il est impossible en tant qu’être humain d’être parfaits, de toujours faire les choses bien, d’être toujours de bonne humeur, d’être poli en permanence, de réussir tout ce que l’on entreprend…

Pourtant, nous essayons en permanence de nous modifier pour coller à l’image parfaite de nous-mêmes que nous souhaitons obtenir. Mais cette image parfaite est une illusion, un idéal inatteignable. Personne n’est comme ça, c’est tout simplement impossible d’être un condensé de toutes les qualités physiques, intellectuelles, émotionnelles, relationnelles…

L’autocompassion permet alors de combler nos besoins d’amour, d’acceptation et de sécurité. Elle permet de faire preuve d’indulgence envers soi, d’éviter les jugements négatifs, sans qu’il soit nécessaire de se croire parfait. Il est alors plus simple d’être bienveillant envers soi-même !

Etre bienveillant avec soi-même : les 3 points principaux de l’autocompassion

La bienveillance

Pour pratiquer l’autocompassion, il faut faire preuve de douceur et de compréhension avec soi-même, se traiter comme un ami. Nous sommes les mieux placés pour nous comprendre, pour réaliser l’ampleur de notre souffrance, pour nous apporter de l’affection et de la bienveillance. Aussi, quand tu vas mal, demande toi ce que te dirait ta meilleure amie si elle pouvait lire dans ta tête et voir à quel point tu es triste. Comment te réconforterait-elle ? 

Fais la liste de tes besoins non comblés et prend du temps pour toi.

Reconnaître son humanité

Quand tu vas mal, tu as tendance à te dire que tu es la seule à ressentir ce sentiment désagréable, la seule à traverser ce que tu traverses… Alors que pas du tout ! La chose qui relie les Hommes entre eux, c’est leur CV humain : qui n’a jamais été humilié ? Rejeté ? Abandonné ? Trahi ? Volé ? Qui ne s’est jamais senti triste ? Honteux ? Perdu ? En colère ?

Quand tu te sens mal, rappelle-toi que tout le monde souffre, que tout le monde commet des erreurs, qu’il est normal que certaines choses tournent mal dans la vie. On veut croire que la vie DOIT être belle et parfaite en tout point, alors que ce n’est pas le cas. Et c’est justement parce qu’il est impossible de tout prévoir, que la vie est si riche et pleine de mystère.

L’autocompassion nous invite alors à faire de notre mieux avec les cartes que la vie nous a distribuées (nos gènes, notre histoire de vie, notre famille…).

 

Arrêter de lutter contre la douleur

Marc Aurèle a dit « Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne puis changer, le courage de changer celles que je peux, et la sagesse de savoir faire la différence entre elles ».

Contrairement à la pensée positive qui pousse à se convaincre que tout est merveilleux alors qu’on ressent exactement l’inverse, l’autocompassion permet d’accepter que parfois, la vie puisse être nulle. Sans aggraver les choses, l’autocompassion ne nie pas la souffrance et la considère comme totalement naturelle.

De fait, la souffrance n’a qu’une seule cause : la comparaison entre nos idéaux et la réalité. Le fait de ne pas accepter que les choses se passent comme elles se passent, voilà ce qui créé de la souffrance. Car plus nous résistons à ce qui se passe ici et maintenant, plus nous souffrons

Imaginons la situation suivante : mon appartement a été cambriolé. Je peux râler, crier, dire que la vie est injuste… ça ne me rendra pas mes affaires et ça n’effacera pas ce qui a été fait. Plus je vais y penser et plus je vais me sentir mal. Si au contraire, je me dis que les gens qui m’ont volée doivent vivre dans la misère, doivent être entourés de mauvaises personnes, ont dû manquer d’amour, vivent dans l’insécurité et la peur de se faire attraper, je vais relativiser plus vite et regarder toutes les choses pour lesquelles je peux être reconnaissante.

 

Etre bienveillant avec soi-même est un apprentissage de longue haleine

Grâce à l’autocompassion tu peux devenir bienveillante envers toi-même. C’est un vrai soulagement d’arrêter de lutter contre soi et de se fustiger en permanence pour qui l’on est ! 

 

C

Cadeau

Tu manques de confiance en toi ? Tu ne t’aimes pas ? Tu te soucies beaucoup du regard des autres ?

J’ai conçu pour toi ce challenge gratuit de 5 jours BE FABULOUS, finie la petite fille modèle, place à la femme mortelle ! (✔6 vidéos ✔19 pages d’exercices) pour que tu réveilles la femme badass qui sommeille en toi et et que tu vives enfin ta vie comme tu l’entends !!

tu pourrais aimer

aussi