Trouver son job idéal

Trouver son job idéal n’est pas toujours une mince affaire. En effet, les peurs sont nombreuses. Le manque d’argent, le regard des autres, l’échec ou encore le fait de sortir de sa zone de confort peuvent être paralysants. Oui, découvrir sa mission de vie est un parcours semé d’embûches ! J’ai décidé d’écrire cet article pour t’aider à les surmonter et avancer sereinement en direction de ton job de rêve !

Se connaître par coeur pour trouver son job idéal

En fait, la plupart du temps, on ne se connaît pas vraiment. Pose-toi la question : pourquoi fais-tu le travail que tu fais aujourd’hui ? Souvent, c’est un concours de circonstances. On s’est fait ballotté par la vie, on a suivi des opportunités. Beaucoup de personnes choisissent des voies professionnelles larges (école de commerce, communication…) justement parce qu’elles ne savent absolument pas ce qu’elles veulent faire. Elles se disent qu’elles décideront plus tard. Et c’est comme ça que 10 ans après, elles se réveillent d’un coup en réalisant qu’elles sont malheureuses et que leur job ne leur plaît pas du tout.

Il y a d’autres raisons qui expliquent qu’on ne se connaît pas vraiment. L’une d’entre elles est la peur du regard de l’autre. On a tellement peur d’être jugé, critiqué, de se retrouver seule et malaimée, qu’on passe notre temps à s’adapter aux autres. A force de faire plaisir et de répondre aux besoins des personnes qui nous entourent, on en vient par ne plus savoir du tout ce qui nous ressemble ! On est perdu ! En coaching, je reçois beaucoup de femmes qui ne se connaissent pas et sont déconnectées de leurs envies et leurs besoins. C’est compliqué, voire impossible de trouver son job de rêve dans ce cas !

Si tu es dans cette situation, travaille d’abord là-dessus. Part à la découverte de tes talents, tes qualités, tes valeurs, tes loisirs, tes désirs, tes rêves les plus fous… Plus tu seras consciente de celle que tu es, plus tu trouveras facilement le métier fait pour toi !

Affronter ses peurs pour trouver son job idéal

La peur de l’échec

Toutes mes clientes ont peur de se tromper de voie professionnelle ou de se lancer et d’échouer. Il y a quelque chose de très définitif dans la vision qu’on a de l’échec en France ! On se dit « Oh mon Dieu, j’ai raté ! ». Comme si c’était une fin en soi. Alors que pas du tout. « Tu as raté ? Alors réajuste et recommence ! ».

C’est Winston Churchill qui a dit « le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » ! Mais quelle phrase géniale ! J’adore ! C’est exactement ce que je mets en place au quotidien ! Et retiens qu’un échec ne te définit pas en tant que personne. Tu n’es pas nulle si tu rates quelque chose. Tu dois juste regarder pourquoi ça n’a pas fonctionné comme tu le souhaitais pour apprendre de tes erreurs et faire mieux la prochaine fois. Franchement, si tu intègres ça, toute ta vie va se transformer ! Crois-moi !

La peur de manquer d’argent

Cette peur est notamment présente lorsqu’on se rend compte qu’on aimerait faire un métier qui ne rentre pas dans les codes classiques (le fameux CDI). Et si c’est ton cas, sache que je comprends parfaitement ce que tu traverses !

Quand j’ai compris que je détestais mon job d’orthophoniste et que j’avais envie de devenir coach de vie, j’ai longuement hésité avant de me lancer. Je me disais que ce n’était pas un vrai métier, que je n’arriverai jamais à en vivre, qu’il y avait plein de concurrence et que je ne réussirais jamais à percer ! Il m’a fallu 9 mois pour m’inscrire à ma première formation. Avant ça, j’ai essayé par tous les moyens de me convaincre que je pouvais être heureuse en tant qu’orthophoniste 😅 J’ai changé de cabinet, j’ai eu mon propre bureau, des collègues de mon âge, je me suis spécialisée dans les rééducations qui me plaisaient le plus… mais rien n’y faisait. Je pleurais le matin en allant au travail ou j’avais une boule dans le ventre. C’était l’angoisse.

Alors que faire dans ce cas-là ? Qu’est-ce qui m’a permis d’y aller quand même ? J’ai bougé un pas après l’autre. J’ai entamé ma première formation en parallèle de mon job d’orthophoniste. Je pensais tenir encore deux ans. Et finalement, 6 mois après, j’ai décidé d’annoncer à mon associée que je quittais le cabinet. J’avais calculé le montant de mes économies et mes charges fixes mensuelles : je pouvais tenir un an et demi sans gagner d’argent avec mon nouveau travail. Si tu es salariée, tu peux bénéficier du chômage et ça, c’est un gros avantage 😍

Se faire accompagner dans cette démarche

Si tu sais que tu n’es plus épanouie dans ta vie professionnelle et que tu veux trouver le job qui te fait vibrer, sache que je peux t’accompagner dans cette démarche. J’en serai même ravie ! Tu peux regarder mes différentes formules d’accompagnement dans l’onglet « coachings » et réserver ta séance diagnostic de 30mn, gratuite et sans engagement, pour qu’on en discute !

Tu as aimé cet article,

enregistre le sur Pinterest !

Ta vie sans

compromis

Tu veux enfin KIFFER ta vie ?

Alors télécharge vite cette formation GRATUITE que j’ai créée pour te permettre :

D’améliorer chaque sphère de ta vie !
✅ De gagner du temps et d’atteindre plus rapidement ta vie de rêve !
✅ De dépasser les peurs qui t’empêchent d’avancer en direction de ta meilleure vie !

Hello les filles

et bienvenues

Je m’appelle Cerise et j’accompagne les femmes à se créer une vie et un business sans compromis, dans la joie et la fluidité !

Aujourd’hui, j’exerce le métier de mes rêves, je suis mariée à l’Homme de ma vie et nous venons d’acheter un appartement magnifique en plein cœur de Rennes. Ma vie est magique mais ça n’a pas toujours été le cas…

tu pourrais aimer

aussi